Un bagad et un orchestre joueront pour Noam